La fin du commerce de détail : mythe ou réalité ?

Jeudi le 17 Mai 2018

Nous continuons d'entendre quotidiennement parler de la soi-disant apocalypse du commerce de détail. Les gros titres nous apprennent que les chaînes de magasins historiques ferment des magasins à tous les jours, ou pire encore, font faillite, ce qui signifie que le secteur de la vente au détail est en chute. Est-ce la réalité, ou est-ce un mythe?

C'est un fait que les consommateurs ont de nouvelles habitudes de consommation et que le commerce électronique est à la hausse, mais la vente au détail n'est pas à sa fin. Au contraire, bien que certaines grandes marques connues ferment ou font faillite, la santé globale du secteur de la vente au détail est bonne. En fait, tel qu'énoncé par Chain Store Age, et IHL Group, les détaillants prévoyaient ouvrir 4080 magasins de plus en 2017 qu'ils n'en fermaient et plus de 5500 de plus devraient ouvrir en 2018. De plus, 42% des détaillants ont une augmentation nette en magasins, seulement 15% ont une diminution nette et 43% ne signalent aucun chnagement.

Bien que la plupart des données présentées proviennent des États-Unis, elles sont largement applicables au marché canadien étant donné que de nombreux détaillants de l'Entrepôt Cartes-Cadeaux sont basés aux États-Unis. De plus, Statistique Canada signale une croissance faible mais soutenue dans le secteur de la vente de détail au Canada, y compris une hausse de 0,4% en février 2018. La mort du secteur du commerce de détail est largement surestimée, et tant que les entreprises de détail sauront développer et exécuter de solides stratégies afin de s'adapter aux besoins et aux désirs des consommateurs dans cet environnement dominé par le commerce électronique, le secteur du commerce de détail connaîtra une croissance.

Suivez-nous

Articles récents

Partager cet article